Make your own free website on Tripod.com

ASEM ASEM ASEM ASEM

NOS JOURNAUX EDUCATEURS ET ENFANTS

PAGE D'ACCUEIL
VISITEZ LES SITES DES PARTENAIRES DE L'ASEM
PRESENTATION
COLONIE DE VACANCES
NOS OUTILS ET TECHNIQUES FREINET
NOS JOURNAUX EDUCATEURS ET ENFANTS
CENTRE MORGANE
GALERIE PHOTOS
LES CONTACTS

Numéro 01

 

SPECIAL

 

RIDEF Août 2006

 St - Louis

Sénégal

11.jpg

Association Sénégalaise de l’Ecole Moderne [ASEM]

Et

Fédération Internationale des Mouvements de l’Ecole Moderne [FIMEM]

 

 

Editions ASEM – Juin 2008

Centre Morgane BP 30 Dagana – Sénégal 

 

 

IMPORTANT

Spécial Ridef 2006  est publié en deux numéros : 1 et 2

Il ne contient pas l’intégralité des communications Ateliers longs et courts mais seulement des  documents que les intervenants ont bien voulu nous laisser.

Nous travaillons sur un troisième document  capitalisant les travaux des quatre ateliers Post Ridef : L’Etude du Milieu, L’Education à la citoyenneté, Le texte Libre et Le Partenariat Nord / Sud. Il sera publié ultérieurement.

 

MERCI  A  VOUS TOUS POUR VOS CONTRIBUTIONS

 

         SOMMAIRE  de Spécial RIDEF N°1

 

Sommaire                                                                                                              Page 2

Editorial                                                                                                                  Page 3

 

1 - Edition d’une revue pédagogique au Togo                                        Page 4                     

2- L’école maternelle au Cameroun                                                            Page 8

 

4 - Prolongement de l’étude du milieu : Expérience 

            d’un  musée  scolaire                                                                             Page  9

 

5 - Projet d’Ecole : Construction de latrines                                                Page 12

 

6 - Le  Curriculum  de  l’Education  de base                                               Page 16

 

7 - La scolarisation des enfants en difficulté d’insertion sociale            Page 19

 

8 - Les enjeux de la correspondance scolaire dans

la coopération       Internationale                                                                  Page 20

 

9  - La didactique du français au Bénin                                                       Page 21

 

9 - Le Quoi de neuf à la maternelle                                                               Page 22

 

12 – Individualisation et de personnalisation des  apprentissages

               au cours  élémentaire                                                                            Page 24

 

11 - Célébration des 50 ans de la FIMEM en 2007 par les

            Mouvements dans les pays  différents                                              Page 28

 

12 – Remerciements                                                            Page 29

                                              

Editions  A  S  E  M

Responsables de Publication : Mamadou  DEMBA – Moussa SENE

Imprimé et Mise en page : Centre Morgane de l’ASEM à DAGANA  SENEGAL

EDITORIAL

 

 

         La pédagogie Freinet est, par essence,  internationale.

 

            La Rencontre Internationale des Educateurs Freinet - RIDEF 2006 - organisée au Sénégal (Afrique occidentale) vient d’apporter une preuve tangible.

 

            Nos efforts enthousiastes sont formidablement récompensés par la réussite de cette rencontre qui a regroupé plus de 35 nations partageant les mêmes préoccupations à savoir la modernisation scolaire par la coopération soutenue par une recherche expérimentale à la base.

           

            Le niveau des échanges et la diversité des expériences présentées témoignent que la pédagogie Freinet est nouvelle, moderne et est praticable à l’échelle internationale. L’ASEM l’a déjà prouvé par ses vingt années d’expérimention et de vulgarisation de la pédagogie Freinet dans toute l’Afrique. D’où d’ailleurs la confiance de la FIMEM avec le soutien permanent de l’ICEM et de la CAMEM pour l’organisation d’une première RIDEF en AFRIQUE.

 

            Ainsi une Ridef est toujours des moments de réflexions, d’échanges, de fraternité, de solidarité et de découvertes. La Ridef organisée par l’ASEM au Sénégal n’a pas été en reste.

 

            Deux défis majeurs ont été relevés par le Mouvement Freinet à travers l’Association Sénégalaise de l’Ecole Moderne :

 

-         le défi de l’organisation : l’Université de St - louis a permis d’accueillir  et d’organiser tous les ateliers longs et courts durant presque une dizaine de jours ;

 

-         Le défi de participation : il y’avait autant d’africains que d’occidentaux. L’Afrique a été honorée. Faire participer autant d’africains était pour nous un Rêve devenu Réalité. La solidarité au sein du Mouvement Freinet n’est pas un vain mot, elle a été grandement manifeste à tous les niveaux.

 

Les Membres de l’ASEM ont fait montre d’une disponibilité, d’un dynamisme, d’une ouverture et d’un esprit de solidarité jamais égalés.

                        La Téranga (hospitalité) Sénégalaise a marché.

            Merci à tout ceux qui nous ont apporté une aide quelque soit la nature.

 

 

                                                                                              Papa Meïssa  HANNE

                                                                                              Président de l’ASEM/CAMEM

 

Numéro 02

 

SPECIAL

 

RIDEF Août 2006

 St - Louis

Sénégal

 

12.jpg

Association Sénégalaise de l’Ecole Moderne [ASEM]

Et

Fédération Internationale des Mouvements de l’Ecole Moderne [FIMEM]

 

 

 

Editions ASEM – Juin 2008

Centre Morgane BP 30 Dagana – Sénégal

 

 

 

 

S  O  M  M  A  I  R  E

 

Page : 2

SOMMAIRE

§
§

Page : 4

EDITORIAL

Rencontre Internationale des Educateurs Freinet 

26ème  R I D E F  2006

Le Triangle de la Dignité Humaine

Par Papa Meïssa HANNE

§

§

page : 5

Gestion de la discipline à l’école

Par  Abdou Karim Fall –ASEM

§
§
Page : 7

Le jeu UNANIMO

Par : François Perdrial – ICEM

§

§

Page : 8

Le quoi de Neuf à la maternelle

Par Badara Sall Educateur à l’Ecole Maternelle de Dagana -ASEM

§

§

Page : 9

« Kartal »  ou  Jouer avec les lettres de l’alphabet.

Par Detioukh SAMBA Rufisque Asem

§

§

Page : 12

Les facteurs qui déterminent le cursus scolaire d’un élève

    Par Mamadou Fadel KANE

§

§

Page : 16

Gestion  Pédagogique  Préventive  de  La  Déperdition  Scolaire

               Quelles  Pratiques  Pédagogiques  Efficaces ?

Par  Abdoulaye  Ndiaye - Ecole  Wassoul

 

 

EDITORIAL

 

Rencontre Internationale des Educateurs Freinet 

 

26ème  R I D E F  2006

 

Le Triangle de la Dignité Humaine

 

         Nombreux sont ceux qui nous ont apporté leur soutien tant financier que matériel ou humain et il m’est alors difficile de les citer tous ici et maintenant. Je tiens cependant à leur exprimer toute ma gratitude pour l’aide qu’ils ont pu nous fournir.

Cette 26ème Ridef dont la thématique rappelons-là « Une éducation de qualité pour tous, une alternative pour un développement endogène » entre dans le cadre du suivi des activités de l’ASEM à qui la FIMEM a confié cette année, l’organisation. Ces assises sont la suite de celles tenues en Allemagne en 2004 à l’issue desquelles notre internationale a désigné comme organisateur le Sénégal dans le cadre enchanteur de la prestigieuse université Gaston Berger de St louis.

           

Une Ridef, c’est aujourd’hui une occasion de réfléchir et d’échanger sur des préoccupations majeures de la communauté internationale, surtout dans le domaine des Politique d’Education. 

 

Education de qualité et Développement durable renvoient à une quête perpétuelle pour une meilleure éducation et d’excellentes conditions de vie dans la pérennité. La qualité n’est pour nous qu’un tournant d’un triptyque plaçant l’apprentissage autour de valeurs et de comportements. Nous éducateurs Freinet, de par nos pratiques réflexives en classe, nous posons toujours les trois questions principales qui déterminent la qualité dans notre exercice quotidien.

 

1-     Qu’est-ce que l’enfant apprend ? Ce qui renvoie à nos programmes et à leur pertinence.

2-     Comment apprend-il ? Ce qui pose le débat sur nos processus et nos procédures d’enseignement et d’apprentissage.

3-     Dans quelles conditions apprend-il ? Ce qui n’est rien d’autre que le déterminant du milieu sur la qualité du service proposé par l’école.

 

Cette RIDEF nous a offert alors l’occasion d’approfondir les problématiques en proposant des ruptures et de nouveaux paradigmes. Nos systèmes éducatifs surtout africains ne pourront promouvoir un enseignement de qualité qu’en améliorant nos méthodes de transmission du savoir, en rendant plus efficaces nos procédures d’enseignement et en offrant un meilleur paquet de service dans des conditions saines, protectrices et toujours plus attractives.

 

En outre, pour nous éducateurs Freinet, les questions de l’école sont des questions de développement. En effet, si le développement renvoie à la satisfaction de meilleure condition de vie dans un mieux-être plus accru, l’école lieu d’émergence et de mobilisation des consciences citoyennes doit pouvoir promouvoir des agents aptes à lancer leurs pays respectifs dans la voie du développement pour en assurer sa pérennité.

 

C’est dire donc, mesdames et messieurs, que qualité, éducation et développement durable sont des enjeux de taille au moment où la communauté internationale nous enjoint à atteindre l’Education de qualité pour tous aux horizons 2015.

            L’éducation, la bonne éducation, favorise la paix, contribue à améliorer la santé, forge une conscience citoyenne et permet à l’individu de mener une vie décente en tant que membre à part entière d’une communauté au développement de laquelle il doit contribuer. Elle est somme toute une condition sine qua none pour un développement humain durable. Nul ne doit en être exclu. Fort heureusement, mon pays, le Sénégal et de manière générale les autres systèmes éducatifs africains confrontés au défi de la qualité et de la quantité sont en train de gagner la bataille du développement à travers l’élaboration de leurs plans nationaux d’éducation pour tous.

Au Sénégal, on le nomme PDEF. Il s’articule autour d’un triptyque l’accès, la qualité et la gestion. Dans tout système d’éducation, la qualité se pose tout aussi que les missions de l’école doivent être refinalisées dans un contexte de mondialisation, d’interculturalité et de technologie galopante.

 

Pour relever les défis de la qualité et du développement, nous devons travailler ensemble pour identifier les ruptures à opérer dans nos systèmes éducatifs et dégager des perspectives en vue de remédier à ces situations.

Dans cette optique, l’ASEM donnera, soyez en surs, sa modeste contribution. C’est pourquoi le programme qui se déroule durant une semaine se fera sous forme d’ateliers, la méthode participative étant privilégiée. Mais alliant l’utile à l’agréable, des soirées culturelles et des excursions nous permettront de nous découvrir mutuellement.

Ainsi, j’ose espérer que l’investissement de tous mènera à des analyses lucides et des propositions de stratégies efficaces afin de répondre aux attentes de nos systèmes éducatifs.

            Je vous confirme que, à ma qualité de Président de la Coordination Africaine des Mouvements de l’Ecole Moderne (CAMEM) et de l’ASEM, nous ne  ménagerons aucun effort pour appuyer les actions retenues au profit d’un développement durable.

 

            Cette succession des Ridef rappelle le Triste TRIANGLE, de la traite Négrière entre les trois continents : L’Europe d’où partait le Négrier, L’Afrique terre des esclaves et L’Amérique terre de l’asservissement.

Nos RIDEF sont entrain en ce début du troisième millénaire de donner une leçon de Modernité et de Démocratie, de Respect et surtout d’Egalité au monde entier en reprenant même parcourir : Ridef 2004 d’Allemagne (EUROPE), Ridef 2006 du Sénégal (Afrique) et Ridef 2008 du Mexique (Amérique). Et si jamais la prochaine Ridef se tienne en Europe notre Triangle de la Dignité Humaine sera une réalité que l’histoire retiendra forcément.

                       

                        La Ridef 2006, la première en Afrique a été un grand succès.

 

Merci à notre Parrain l’ICEM de France.

 

                                                                                              Papa  Meïssa HANNE

                                                                                  Président de la CAMEM et de l’ASEM